>

Les relations entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan sont tendues de nos jours pour des raisons historiques et politiques. Les relations diplomatiques officielles entre les deux pays n’ont pas encore été établies. Les pays voisins ont eu des relations officielles de 1918 à 1921, lorsqu’ils ont obtenu une courte indépendance de l’empire russe, donnant ainsi naissance à la République démocratique d’Arménie et à la République démocratique d’Azerbaïdjan. Ces relations ont existé depuis la révolution russe de 1917 jusqu’à l’occupation de la Transcaucasie et à l’occupation par l’héritier de l’empire russe, l’Union soviétique. À la suite des deux guerres opposant l’Arménie à l’Azerbaïdjan (1918-1921) et de 1988 à 1994, des relations bilatérales, c’est-à-dire un manque de relations, ont finalement été formées pendant le conflit de Artsakh. Il n’y a pas de relations diplomatiques entre les pays maintenant.








Քոչարյանի զոհերը

Contenu
1 Les relations entre 1918 et 1921:
2 depuis 1994
3 Voir aussi:
4 liens externes
5 notes:
Les relations entre 1918 et 1921
Après l’effondrement de la Transcaucasie, trois États de la région ont déclaré leur indépendance, la République démocratique de Géorgie le 26 mai 1918 et la République démocratique d’Arménie et la République démocratique d’Azerbaïdjan le 28 mai 1918.


Depuis 1994
La phase militaire du conflit du Haut-Karabakh a pris fin en 1991 lorsque les autorités azéries ont demandé à la population de

Le Haut-Karabakh a résolu le problème en procédant à des nettoyages ethniques sous le couvert du régime de passeport par les forces de sécurité soviétiques (KGB) et en lançant des opérations militaires à grande échelle, qui ont entraîné des milliers de pertes en vies humaines et matérielles. En 1994, un cessez-le-feu à trois côtés (Azerbaïdjan, Artsakh, Arménie) a été confirmé par la médiation russe.



Actuellement, des négociations sur le règlement de la question sont en cours grâce à la médiation des pays coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE (Russie, États-Unis et France). sur la base des propositions de Madrid présentées par eux en novembre, qui stipulent la détermination du statut du Haut-Karabakh sur la base de l’expression juridiquement contraignante de la volonté du peuple de l’Artsakh.

Նյութը պատրաստեց ingablog.ru-ն


от admin

-->